More info

Chloé Paté

Double bassist

Après s’être longtemps entraînée à piquer les vinyles de ses parents, Chloé commence la contrebasse à 5 ans. Ayant navigué du classique au metal et vogué du jazz au rock prog avec sa contrebasse, sa basse électrique et son violoncelle, elle se spécialise au conservatoire national supérieur de musique de Paris où elle obtient son Master.

Ce qui la transporte, c’est de mettre son talent au service du collectif. Plus que tout, c’est donc l’orchestre qu’elle chérit : Orchestre Nationnal des pays de la Loire, Orchestre Philharmonique de Radio France, Orchestre de Bordeaux, Paris Mozart Orchestra… en tournée principalement en France mais aussi dans le monde (Chine en décembre 2016, Tunisie en février 2019, Espagne en avril 2019…). Parmi ses souvenirs d’orchestre les plus marquants, on trouve un concert au music-hall de Shanghai, deux concerts avec le groupe de rock Archive au Grand Rex, Jeanne au Bucher avec l’orchestre de Paris et Marion Cotillard à la Philharmonie de Paris, Les Contes d’Hoffman mis en scène par Mickael Serre à l’Opéra de Dijon, ou encore des concerts sous la baguette de Joe Hisaishi (compositeur pour les films de Miyazaki et Kitano) au palais des congrès et à la Philharmonie de Paris, et même l’Iron Squid 2, compétition de Starcraft 2 (jeu vidéo) où elle créé et dirige l’orchestre en 2013. Membre de l’ensemble Insolitus créé par le compositeur Nicolas Mondon, Chloé a également à cœur de défendre la création contemporaine. Mais tout cela ne serait pas complet sans ses activités pédagogiques. Chloé tient à transmettre ce qu’elle a appris, d’abord au conservatoire de Lucé de 2010 à 2016, puis au conservatoire d’Ivry-sur-Seine depuis 2013, où elle reprend la classe de contrebasse et participe à la création d’un atelier d’improvisation entre son et mouvement. Dans l’équipe pédagogique de l’Orchestre des Jeunes du Centre depuis 2019, elle a également encadré le pupitre de contrebasse de l’OJIF (orchestre des jeunes d’Ile de France) et a été de nombreuses fois jury pour les examens en conservatoire.

Et si vous voulez parler d’autre chose que de musique… parlez-lui d’écologie ou encore de bijoux, elle en fabrique et commercialise depuis 11 ans sous le nom Laka Bijoux Paris !