Allégeance de René par les lycéens de Paul Painlevé