Orient Occident

Improvisations, Ravel, Pärt, Haydn
Dans sa version originale pour orchestre, cette oeuvre de Joseph Haydn fait sans aucun doute partie des plus intenses moments de musique qu’il soit donné d’entendre. Après la tragique introduction, sept commentaires orchestraux viennent commenter chacune des sept paroles, qui illustrent les sentiments contradictoires qui habitent le Christ au moment de la mort, de la souffrance physique (« J’ai soif ») à l’espérance (« Dans tes mains, Seigneur, je remets mon esprit ») en passant par le désespoir et la révolte (« Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? »). Les Sept Paroles sont couronnées par un formidable «Tremblement de terre» orchestral, avec trompettes et timbales, qui correspond dans l’Évangile de Matthieu au dernier soupir du Christ.
Créateur d’une musique épurée, d’inspiration profondément religieuse, Arvo Pärt, compositeur estonien, emprunte au chant grégorien et à la polyphonie ancienne. Il appelle ce style « tintinnabuli » (petites cloches en italien). Certaines œuvres de Pärt (comme chez Bach et Haendel) existent sous des formes différentes. Fratres en est un exemple. Composée à l’origine, en 1977, pour le jeune ensemble instrumental Hortus Musicus, cette œuvre, dont le titre signifie « frères » en latin, fait allusion à l’union et l’amitié puissantes entre les musiciens d’Hortus Musicus.

programme

IMPROVISATIONS
| Musique Soufie

MAURICE RAVEL
| Mélodie hébraïque Kaddisch (transcription pour violoncelle)

ARVO PÄRT
| Fratres

JOSEPH HAYDN
| Les sept dernières paroles du Christ (texte de Michel Serres)

infos techniques

⏱ Durée | 1h
🎻 Effectif |récitant, 2 solistes, cheffe, 17 musiciens

contact

ANAÏS SMART